Home / Pour en savoir plus / Nature et hommes, dans le parc

Nature et hommes, dans le parc

Guide interactif de la flore du Parc et d'Italie

Dryades est la branche italienne du projet européen KeyToNature, coordonné par l’Université de Trieste et financé par la Commission européenne, dans le cadre du programme eContentplus.
Ce projet – prévu pour durer trois ans, à partir du 3 septembre 2007 – comprend 14 partenaires de 11 pays européens et vise à développer des outils novateurs pour identifier des organismes, ainsi qu’à introduire ces outils dans le monde de l’éducation, de l’école élémentaire à l’université. Le site internet de Dryades permet d’accéder à des guides interactifs pour l’identification de plantes, de champignons et d’animaux, ainsi qu’à des archives iconographiques et à différentes banques de données sur la biodiversité de l’Italie. Une section spécifique est consacrée aux projets pour les écoles.

Flore et végétation

La flore et la végétation du Parc sont profondément influencées par la présence d’un grand nombre de lacs et de petites zones humides, ainsi que par l’abondance d’affleurements de serpentines, roches qui sont à l’origine de sols pauvres et peu profonds; dans le haut vallon de Dondena (commune de Champorcher), de vastes affleurements de calcschistes accueillent une flore assez riche et variée, très différente de celle qui se trouve dans les zones des serpentines.  

Faune

La faune du Parc se caractérise avant tout par un très grand nombre d’espèces d’insectes, un fait dû à l’environnement particulièrement varié de cet espace protégé.

Aspects géomorphologiques, minéralogiques et hydrologiques

Pour l’essentiel, le Parc s’étend sur des affleurements du socle piémontais de calcschistes à pierres vertes :ophiolites du socle ultrabasique du Mont-Avic, qui dominent dans le vallon de Chalamy, et calcschistes, dominants dans la vallée de Champorcher. Les ophiolites constituent un fragment du bassin piémontais de type océanique, pris dans l'orogenèse alpine, à la suite de la collision continentale entre l’Afrique et l’Europe.

Espaces «Natura 2000»

Le Parc du Mont-Avic a été inséré dans le réseau écologique de l'Union européenne Natura 2000, qui vise à garantir la conservation des habitats et des espèces listés par les directives UE 2009/147 « Oiseaux » et 92/43 « Habitat ». L'espace protégé est classé «Zone Spéciale de Conservation» (ZSC IT1202000) Zone de Protection Spéciale (ZPS Mont-Avic – Mont-Emilius IT202020).